Rituel de Nettoyage de la Matrice avec El-Hidya

Mis à jour : janv. 22


Prenez conscience du rythme de votre respiration…

Maintenant que vous êtes bien installés dans cette conscience, nous vous invitons à visualiser tout autour de vous, le mouvement, l’ondulation de votre respiration, l’ondulation de votre respiration individuelle, et l’ondulation de la respiration de votre cercle.

Respirer en conscience et en harmonie dans un cercle, c’est créer une vibration sacrée, une onde sacrée.

Et tranquillement, doucement, nous vous invitons à descendre, à descendre votre conscience, jusqu’à pouvoir percevoir l’ondulation de votre respiration dans votre corps, comme une vague, un va et vient, un va et vient collectif, et pourtant unique à chacun, chacune de de vous, comme une signature.

Laissez vous porter par ce rythme, laissez vous bercer, abandonnez-vous à la danse de la vie à l’intérieur de vous, ressentez votre danse.

Et en ressentant ceci, déployez votre conscience jusqu’à cet espace de transformation, cet espace féminin où tout peut être transformé, comme un grand chaudron, dans le bas de votre ventre.

Chaque femme est porteuse de cet espace, qu’il soit organique, ou seulement énergétique, qu’il soit utérus, ou l’espace qu’il occupait.

Imaginez, visualisez ou ressentez cet espace, comme un espace sacré, une cathédrale, une grotte, un temple, ou tout autre chose qui vous parle.

Simplement, allez goûter en visualisation la consistance de cet espace.

Vous pouvez vous intéresser à ses vibrations, à son décor, son apparence, à comment vous vous sentez, installées dans cet espace.

Et dans cet espace, laissez-moi me présenter : je suis un Guide, je suis une femme qui a accompagné des femmes dans de nombreuses délivrances : des délivrances émotionnelles, des délivrances physiques, des délivrances d’incarnation.

Peu importe la manière dont vous me visualisez, je peux prendre toutes les formes qui vous conviennent, laissez simplement me présenter dans cet espace à vos côtés, comme une sœur, comme une mère, comme une fille, accueillez-moi comme on accueille une vieille amie, avec simplicité.

Et ensemble, nous allons marcher dans cet espace, et partout où vous en ressentez le besoin, je vais vous montrer comment transformer.

Rendez vous en cet endroit où brûle un feu, le feu de la purification, de la transformation, n’ayez pas peur de cet espace, n’ayez pas peur de la puissance de ce feu.

Cette flamme, c’est votre soleil intérieur, peut être sur sa surface, vous trouverez des espaces carbonisés, vous trouverez des stases, prenez le temps d’admirer le rayonnement de ses flammes.

Prenez le temps de poser vos mains face à ce feu, et depuis le centre de vos mains, depuis le centre de vos paumes, laissez rayonner votre amour, votre joie, votre force de vie, ne croyez pas que vous n’en avez pas, il faut une grande force pour s’incarner dans ce monde, il faut une grande force, pour que le spermatozoïde atteigne l’ovule, pour que le nourrisson trouve le chemin de l’incarnation.

Même sous les stases, même sous les carapaces carbonisées, votre force est là, il suffit juste de choisir de regarder sous la carapace, de regarder sous le voile pour comprendre à quel point votre Force de Vie est présente.

Prenez le temps chères femmes, d’offrir votre solarité aux flammes, vos sourires, vos plaisirs, et tout ce qui vous porte, vos rêves, vos envies, votre respect pour vous-même.

Voyez comme les flammes dansent lorsque vous les nourrissez de tout cela.

Voyez comme les stases se craquèlent, laissant à nouveau passer les rayons.

Voici le secret de la Transformation : Accueillir et Aimer, et Nourrir de sa Force de Vie, ce que vous, vous nommez Résilience,

Voila le secret de la Transformation.

Laissez votre feu, votre soleil, accoucher de lui-même, grandir de ce qui a été carbonisé, figé.

Sentez votre pouvoir de guérison interne, lorsqu’un appareil, un objet ne vous sert plus, dans votre quotidien, vous pouvez le transformer, il en est de même dans votre véhicule, lorsqu’une émotion, une croyance ne vous sert plus, alors vient le moment de la transformer.

Quelle est la croyance que vous souhaitez transformer en cet instant ?

Prenez le temps d’envoyer de l’Amour, de remercier cette croyance, et de la laisser se consumer dans la Lumière et la flamme de votre soleil.

Quelle est la rancœur qui vous tient chaud, à ce jour, et que vous pouvez laisser aller, afin de récupérer l’énergie avec laquelle vous la nourrissiez et de la mettre au service de votre évolution ?

Quelle est la colère qui a besoin d’être accueilli, chérie, entendue, pour pouvoir se transformer et s’envoler, s’envoler par-delà les flammes ?

Parfois il suffit seulement d’ouvrir la cage, pour que les choses s’envolent.

Ressentez mon soutien, sachez chères âmes, que c’est au moment, au moment même, où vous croyez que vous ne pourrais plus, que commence la transformation, comme un enfantement, à chaque transformation, vous vous réenfanter.

Dans un monde de chair, il arrive parfois, que les enfantements demandent beaucoup d’énergie.

Continuons, chères amies, à nous promener dans votre espace sacré, jusqu’à arriver à un endroit qui ressemble à une prairie.

Dans cette prairie, c’est comme si le temps était accéléré, les graines germent, poussent, se développent, les fleurs s’épanouissent et se fanent et ce cycle de naissance et mort se déroule en un instant, sous vos yeux, ce sont tous vos projets, demandez-vous, « avec quoi je souhaite les arroser ? ».

Avec quoi souhaitez-vous arroser vos projets ?

Demandez à votre cœur, et lorsque vous obtenez la réponse, et bien, commencez à le faire, avec simplicité, sans regret.

Prenez le temps d’observer, peut-être reconnaissez-vous certains de vos projets, qui sont en cours de maturation, peut être certains sont déjà fanés, déjà passés, et certains sont en germination.

Tel est le cycle de la vie, tout est mouvement, tout passe. Ne cherchez pas à retenir…

La vie est un grand jeu, émerveillez-vous de toutes ces plantes dans votre prairie.

Je vais vous offrir, quatre petites fioles, quatre petites fioles sacrées, et nous allons ensemble marcher vers une étendue d’eau, ce sont les eaux, les eaux, de la création, les eaux de votre utérus, les eaux sacrées de la vie en vous.

Remplissez ces quatre petites fioles, et chacune va être destinée, utilisée pour laisser aller, laisser couler une émotion. Offrez-vous ce cadeau. Une fiole, une émotion, qui est aussi fluide que de l’eau va pouvoir s’écouler en vous, rien n’est figé dans le monde, ne laissez pas vos émotions se figer dans votre étendue d’eau sacrée.

Prenez le temps…

Vous pourrez garder précieusement ces fioles dans votre espace sacré, et le moment venu…les laisser s’écouler.

Pour accueillir le nouveau, il faut faire la place, c’est ainsi…

Comme un enfantement…

Je suis heureuse d’avoir passé ce moment avec vous, je sais que certaines auront reconnu ma vibration car je suis déjà venue vous voir, c’est un plaisir d’œuvrer au service des femmes.

C’est un grand honneur que de marcher dans vos espaces sacrés à vos côtés.

Offrez à ces espaces, le respect qu’ils méritent.

Offrez à votre feu toute votre solarité.

Et offrez à vos émotions le mouvement qu’elles vous appellent à mettre, la vie est un jeu, la vie est une danse…

Rien n’est figé, jamais.

Je suis El-Hidya, et je vous salue.

Enseignement de El-Hidya reçu du 27 Août 2019 par Florence Cassabel-Vignau


Ce message peut être diffusé en citant la source : Florence Cassabel-Vignau www.lavoixducoeur.fr et sans le modifier d'aucune façon afin de ne pas dénaturer la vibration transmise par les Maitres Guides.


© 2020 par Florence Cassabel-Vignau

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now