Cercle Sacré Conseil des Ancêtres du 07/02/20


Enseignement du 07/02/20

Chères âmes ici présentes, ressentez cette espace de votre cœur dans lequel vous êtes installées, cela peut vous paraitre surprenant, de pouvoir vous installer dans un si petit espace, mais sachez qu’il est une porte, une porte vers le cosmos.

Au centre de l’espace sacré de votre cœur est une coupe, et si vous plongez votre regard dans cette coupe chères âmes, c’est le cosmos tout entier que vous pouvez admirer.

Nulle différence.

Alors installez vous et prenez bien vos aises dans cet espace, ne rétrécissez pas votre conscience, vous pouvez l’ouvrir bien grand, au-delà même de vos croyances.

Voila…

Oh certains ressentent de la douleur au niveau de la porte avant de cet espace.

Venez respirer, venez respirer dans cet espace au centre de votre poitrine pour faciliter la circulation, n’hésitez pas à redresser votre dos.

Votre colonne ainsi étirée vous permet d’ouvrir bien grand cet espace.

Vous vous installez ainsi dans votre verticalité.

Nous vous avons conviés ce soir afin de vous offrir notre éclairage sur le chemin qui est à paver, car c’est bien ce que vous êtes venues faire chères âmes.

Vous êtes venus paver ce chemin, chacun de vous.

Et nous remercions chacun de vous d’avoir répondu présent à notre invitation.

Il est une croyance, il est une croyance que vous pouvez laisser ce soir ici, afin de ne plus jamais la porter, c’est cette croyance, chères âmes, que vous avez besoin de vous remplir.

Bien souvent nous tentons de vous enseigner de cela…

Vous descendez directement tout droit de la Source et ainsi vous êtes complets.

C’est une grande illusion qui est cultivée en votre ère, vous vous remplissez de l’autre, vous vous remplissez de savoirs et de connaissances, vous vous remplissez de nourriture.

Oh mes amis, ressentez dans cet espace dans lequel vous êtes installés combien vous êtes complets.

Vous êtes plein de vous-même, et nulle autre présence que votre amour pour vous-même ne peut vous emplir.

Vous donnez de l’amour est une illusion, ce qu’il vous faut faire, chères âmes, c’est accueillir l’amour qui est déjà en vous, le reconnaitre, c’est cela dont vous avez besoin : de reconnaissance, naitre à vous-même.

Une vie d’incarnation peut vous amener à vivre bien des naissances, et bien des complétudes, mais aucune nourriture extérieure ne permettra de vous remplir, ne vous leurrez pas.

Bien sûr la connaissance est nécessaire car elle vous permet de faire des choix avisés, de vous libérer, mais attention, à trop connaitre de choses, parfois notre monde devient tout petit, tout scellé, tout figé…

Ouvrez grand les fenêtres de votre cœur, vos oreilles, vos yeux…

Acceptez de perdre et de remettre en question…

Il vous sera bien plus facile de marcher le chemin de cette nouvelle humanité, allégés de ces croyances, qui vous cloisonnent, de cette connaissance qui éveille votre mental avant que votre cœur n’ait le temps de vivre ce qu’il a à vivre.

Que votre enfant intérieur, que ces petits garçons et ces petites filles, qui jouent dans le grand jardin de l’espace de votre cœur vous montrent le chemin.

Car chacun de vous, n’est ce pas, sait reconnaitre, quel est le chemin qui est juste pour lui : parce qu’à l’intérieur, cela pétille.

Ecoutez le pétillement de votre cœur, en cet instant faites cet exercice, chères âmes, laissez venir à vous une situation qui vous enchante, un projet qui vous appelle et qui vibre.

Balayez d’un revers de l’esprit les pensées parasites qui vous font croire que vous ne savez faire cela.

Et lorsque vous avez ce projet en tête, écoutez le pétillement dans votre corps physique car il est celui qui donne le signal…

Vous avez senti ? Alors vous saurez reconnaitre quels sont les pavés à placer sur le chemin.

Nous voulons vous parler des animaux, ces animaux qui se manifestent à vous.

Sachez qu’ils sont de grands Maitres Guides, il est temps chers amis, d’ouvrir grand vos yeux, à la guidance de ces animaux qui viennent vous visiter chaque jour, bien souvent votre esprit est trop occupé, vous êtes de cette ère, qui vit dans le futur.

Alors ces animaux viennent vous visiter pour vous porter un message clair, et vous ramener dans l’instant présent, vous sortir de l’illusion de votre société, ou vous transmettre de la sagesse.

Oh,… vous vivez dans le futur mais c’est aussi dans le passé que vous vivez.

Que tous ceux qui ressentent un vide laissé par une personne qui s’est désincarnée piochent une carte du centre du cercle…

Aux temps de mon incarnation, la mort était un passage sacré, les corps étaient préparés à cela, et les esprits aussi, depuis le plus jeune âge.

Aujourd’hui aucun n’est accompagné dans la préparation de ce grand voyage, de ce grand retour.

Ainsi, lorsqu’une âme rentre chez elle, les incarnés par leur tristesse et leurs émotions retiennent et creusent à l’intérieur d’eux-mêmes un grand vide.

Sachez que ce vide est une illusion, et nous pesons bien nos mots lorsque nous vous donnons cette information.

Ce vide est une illusion, vos âmes sont en conscience du chemin que vous parcourez ensemble du temps de l’incarnation.

Entendez bien cela.

L’âme qui désincarne a rempli sa mission et son contrat et notamment auprès de vous.

Il n’y a pas de vide, il peut y avoir de la tristesse, de la peur, de la désorientation, mais c’est vous-même qui creusez le vide à l’intérieur de vous en cessant de cultiver votre complétude.

Ne vous laissez pas inculquer de fausses croyances, prenez soin des mots que vous employez lorsque vous vous exprimez, il n’y a pas de vide.

S’il vous plait, vous qui entendez ce message, puissiez vous le transmettre et accompagner ceux qui souffrent de la perte d’un être cher en ce sens, afin que le mouvement et le cycle de la vie puisse retrouver sa fluidité.

Nul ne peut être retenu prisonnier au nom de l’Amour. Entendez bien cela.

Que tous les êtres chers puissent alléger leur vibration, sortir de la densité que crée la souffrance.

Puisse chacun de vous, qui a tiré une carte, recevoir en son cœur l’amour et la médecine du cheval afin de se libérer de ces chaines qui pèsent…

Ouvrez votre cœur à la médecine du cheval, il est une monture pour ces âmes qui se réjouissent de vous voir vous remplir à nouveau de vous-même.

Vous souhaitez retrouver l’usage de votre glande pinéale, alors acceptez, acceptez d’ouvrir votre cœur, et de vous accueillir dans votre authenticité, ce qui bloque votre glande pinéale, ce qui bloque cette capacité à discourir, de pensée à pensée, à communiquer et communier, c’est votre peur d’être démasqué…

Comment pouvoir laisser libre accès à votre pensée si vous êtes sans cesse en train de vous juger vous-même,

Pour pouvoir voir, vous devez accepter d’être vu, et pour accepter d’être vu, il est nécessaire de vous accueillir tel que vous êtes.

Offrez vous l’authenticité comme grande précepte, comme éthique et écologie de vie.

Cela n’est pas simple bien sûr, il n’est pas toujours simple d’être authentique, mais vous verrez que peu à peu, vous arriverez même à y prendre beaucoup de joie.

L’authenticité c’est un cheval au galop, c’est la liberté d’être.

Imaginez en cet instant une grande plaine et permettez à l’esprit du cheval de communier avec vous et de vous offrir un moment de galop dans les steppes, vous pouvez ressentir le mouvement, ressentir la cadence, votre souffle s’accélère, vous sentez le vent qui caresse votre tête, votre visage…Et peu à peu, plus la vitesse augmente, et plus vos pensées vous quittent.

Vous êtes là, en cet instant, libre et joyeux, vous galopez chères âmes, nues dans les steppes, et peut être dans votre visualisation, vous croisez le regard d’un de vos frères, d’une de vos sœurs.

Offrez-lui ce que vous êtes, offrez-lui votre authenticité.

Galopez chères âmes, galopez et laissez vous envahir, pénétrer dans toute votre colonne, dans vos jambes, dans vos membres, de la médecine du cheval, soyez libres…

Soyez libres.

Ressentez votre cœur qui s’accélère, c’est enivrant que d’être authentique.

Merci, merci chères âmes.

Il sera nécessaire de temps à autre de muscler votre reflexe à être authentique, c’est une écologie de vie pour cette nouvelle humanité, se détacher du drame, ne pas se laisser happer par de pensées qui pourraient vous ramener à une petitesse, à une lourdeur.

L’ère qui arrive est une ère qui va vous demander beaucoup de courage sachez-le, et vous ne pourrez pas continuer à avancer en vous cachant à vous-même, en masquant votre essence, en vous racontant des sornettes.

L’ère qui arrive est une ère qui va vous demander beaucoup de courage…

Restez bien dans vos corps mes amis, restez bien dans votre présence à vous-même, nous n’avons que très peu de temps, restez bien dans votre présence à vous-même, acceptez en cette soirée de recevoir.

Reste ici…

Merci


Nous voudrions vous parler du rôle que vous êtes venus jouer, car cela est bien un jeu, dans cette nouvelle humanité.

Vous êtes venus pour montrer l’exemple, et oui…

Mais pour cela il faut accepter d’être vulnérable, de ne pas tout savoir, de se tromper, et toujours, toujours, toujours, garder la foi.

Votre foi va être testée, chacun à votre façon.

Bien sûr ces tests ne sont pas là pour vous faire du tort, ils sont là pour vous permettre de vous stabiliser, pour montrer l’exemple.

Vous êtes la barque dans laquelle certains vont s’installer pour se laisser voguer sur cette grande rivière qu’est cette nouvelle ère.

Certains seront des grands bateaux, certains des petites embarcations, peu importe la taille car vous êtes toutes et tous issus de la même Matrice, de la Source elle-même.

Il n’y a aucune hiérarchie, c’est seulement votre couleur, votre parfum si nous pouvons dire, qui comme une fleur attirera tels ou tels insectes plutôt que d’autres.

Cessez cette compétition qui vous fait sans cesse vous comparer les uns aux autres, vous classer.

Cessez cette compétition.

Chers hommes qui êtes présents ce soir, c’est à vous d’aller transmettre ce message aux autres hommes que vous rencontrerez, cela n’est pas simple, nous en convenons, mais cela est grandement nécessaire.

Montre vous nus, tels que vous êtes, et c’est ainsi que vous inspirerez vos compagnons de chemin, à en faire de même, sachez que cette compétition dans laquelle ils pourront se mettre en vous rencontrant parle essentiellement de leur blessure, c’est à vous de prendre soin des vôtres, et oui, il faut travailler…pour pouvoir leur transmettre ce message.

Chères femmes qui êtes présentes ce soir, c’est à vous de nettoyer vos matrices, car c’est dans la matrice d’une femme que passent les âmes pour s’incarner sur cette Terre.

Et sachez que certaines matrices s’ouvrent la nuit afin que certaines âmes viennent prendre la température de la vie sur cette planète.

Aussi en nettoyant vos matrices, en dénouant votre histoire, vous devenez des semeuses de paix.

Chères âmes, hommes et femmes présents ce soir, que chacun de vos bonjours, que chaque fois que vous serrez la main à un frère ou une sœur, que vous saluez de la façon qui est la vôtre, que chacun de vos saluts soit porteur d’un message d’équité et de paix.

Si chaque être ce soir présent cesse de nourrir la compétition en son cœur, alors ce sont des milliers d’êtres qui seront informés, inspirés, et pour cela, il est grandement nécessaire de vous accueillir dans votre authenticité, de cesser de vous juger, vous n’aurez aucun besoin de vous comparer à quelqu’un d’autre si vous vous acceptez tels que vous êtes.

Nous vous le redisons vous aurez besoin de courage pour ce qui s’en vient.

Il y a encore une présence qui souhaite vous passer son message.

Me voila ici présente avec vous, au nom de toutes les mères qui ont choyés leurs enfants, et au nom de toutes les mères qui ont dû, à un moment du voyage, dire au revoir.

Ce soir je lie mon cœur au votre, oh je sais combien cela peut être douloureux que de dire au revoir.

Je voudrais vous expliquer qu’il existe au-delà de votre réalité, plusieurs plans, plusieurs plans.

Il y a le vôtre, ce plan de matière, mais il y en a d’autres.

Un « au -revoir » n’est jamais définitif, vous l’avez bien compris n’est ce pas, mais si vous laissez des portes béantes, alors vous laissez entrer dans votre plan de matière, certaines formes d’existence, énergétiques, qui n’ont rien à faire parmi vous.

Elles ne sont pas forcément mauvaises, mais simplement ne sont pas à leur place, et cela vous fatigue grandement.

Je vais vous montrer comment fermer les portes chères âmes.

Allez voir en vous les espaces qui vous semblent béants, ils peuvent être en votre corps physique, en votre corps émotionnel, et même dans vos maisons.

Depuis le cosmos, qui est situé tout autour de vous, laissez venir une grande Lumière, et votre cœur va devenir le prisme de cette Lumière, il est comme un diamant qui vient s’éclairer, chaque facette s’éclaire en réceptionnant la Lumière d’un rayon.

Et lorsque vous sentez que ce diamant vibre, que ce diamant dans votre cœur vibre.

Alors, vous allez fermer l’espace qui était béant, le fermer de Lumière comprenez-vous bien.

Je vous demande, en vous transmettant cela, de le faire aussi pour les êtres que vous rencontrerez et qui en feront la demande, aidez-les à fermer les portes, votre chemin sera bien plus simple.

Vous savez désormais le faire.

Ne doutez pas de votre capacité à le faire, ne doutez pas de la qualité de la Lumière que vous installez dans votre cœur.

S’il vous plait, faites cela pour nous, les portes s’ouvrent à certains moments, et cela est encadré par de nombreux êtres de Lumière, et de nombreux émissaires incarnés sur votre planète, mais certaines doivent se refermer.

Merci.

Enseignements des Ancêtres reçus lors du Cercle Sacré – Conseil des Ancêtres

du 07 Février 2020 par Florence Cassabel-Vignau


Ce message peut être diffusé en citant la source : Florence Cassabel-Vignau www.lavoixducoeur.fr et sans le modifier d'aucune façon afin de ne pas dénaturer la vibration transmise par les Maitres Guides.


© 2020 par Florence Cassabel-Vignau

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now